Déprime: 4 conseils contre le blues hivernal

déprime saissonière

Fatigue, manque d’énergie, humeur en berne…, une déprime saisonnière peut s’installer en automne à cause du manque de lumière. Comment éviter d’avoir le moral dans les chaussettes?

1) Faites le plein de lumière!

Plus les jours commencent à raccourcir, plus nous avons tendance à broyer du noir. En cause? Le manque de lumière! En effet, celle-ci agit sur notre cerveau lorsqu’elle frappe la rétine. Elle bloque chaque matin la production de mélatonine, une hormone impliquée dans l’humeur et le sommeil. En automne et en hiver, comme la lumière manque à l’appel, elle est donc produite en excès… À la clé, une fatigue intense et des troubles de l’humeur! Pour conserver votre sourire et votre énergie, il faut donc vous exposer un maximum à la lumière du jour. Au quotidien, placez votre bureau près des fenêtres et sortez vous aérer à midi. Le must: prévoir un voyage au soleil en fin d’année…

2) Pensez à la luminothérapie

Si vous êtes particulièrement sensible, et pour éviter de sombrer dans le blues hivernal, vous pouvez aussi prévoir une cure de luminothérapie préventive dès le début de l’automne. Le concept: exposer votre rétine à de la lumière artificielle spécifique, de forte intensité et dépourvue d’UV et d’infrarouges, afin de combler le manque de lumière naturelle. Il existe pour cela différents dispositifs: panneaux lumineux, lampes de bureau, ou encore lunettes, très pratiques à emporter au bureau… En général, il est recommandé de s’exposer entre 15 et 30 minutes, de préférence dans les deux heures suivant le réveil. Et ce, pendant plusieurs semaines.

3) Bougez

Pour lutter contre la déprime saisonnière, il est aussi recommandé de pratiquer régulièrement un sport. L’exercice est connu pour ses effets antidépresseurs! L’idéal est d’opter pour des activités physiques d’endurance, comme la marche rapide, la course, le vélo, la natation… Mais choisissez surtout une activité que vous appréciez! Si vous n’avez plus fait de sport depuis longtemps, faites d’abord un bilan de santé avec votre médecin. Même si le temps est maussade, ne vous complaisez pas dans votre canapé et continuez à organiser des activités entre amis. Veillez à limiter l’alcool et à soigner votre sommeil: couchez-vous à heure fixe, dans une chambre bien aérée.  

4) Faites-vous aider

Chez 3% des gens, le simple blues hivernal se transforme en dépression saisonnière. Il s’agit alors d’une véritable maladie qui doit être prise en charge. Les symptômes sont dans ce cas similaires mais plus intenses. Si vous vous sentez très triste, déprimé, sans force, que votre sommeil et votre appétit sont perturbés, que plus rien ne vous fait envie…, consultez un médecin. Il pourra poser un éventuel diagnostic de dépression (saisonnière ou pas) et vous proposer des solutions pour vous aider à sortir de cet état. La différence avec la dépression classique est que les symptômes disparaissent à la venue des beaux jours et reviennent l’automne suivant.

Laisser un commentaire

Javascript doit être activé pour utiliser ce formulaire.