Conseils pour des vacances au ski sans soucis!

dossier ski

Prêt à chausser les bottines? Avant de partir tout schuss, découvrez quelques conseils pour éviter les désagréments classiques des sports d'hiver.

Remise en forme

Si la glisse est un vrai plaisir, il n’empêche qu’il s’agit tout de même d’un sport! Et lorsqu’on en n’a pas l’habitude, enchaîner 6 à 8 heures d’activité physique peut s’avérer plutôt intense pour nos muscles et nos articulations. L’idéal est donc de préparer son corps un ou deux mois à l’avance. 

Première étape: améliorer votre endurance. Pour cela, reprenez une activité physique «cardio» deux à trois fois par semaine: jogging, vélo, natation, fitness, marche nordique…

En parallèle, renforcez les muscles qui seront sollicités sur les pistes, tels que les quadriceps (avant de la cuisse). Quelques exercices au quotidien peuvent aider: les escaliers, les flexions-extensions des genoux ou encore l’exercice de la chaise: appuyez-vous contre un mur, le dos bien droit, comme si vous étiez assis sur une chaise et essayez de tenir 1 à 2 minutes dans cette position.

Enfin, le ski est avant tout une histoire d’équilibre! Pour le stimuler, essayez régulièrement de tenir debout sur un pied. 

Check-up santé

Avant de partir en montagne, certaines personnes auront intérêt à consulter leur médecin. L’altitude ou la pratique sportive peuvent être contre-indiquées, notamment si vous souffrez de problèmes cardiaques ou pulmonaires. Un contrôle chez votre dentiste peut aussi être intéressant car les changements de température et d’altitude, fréquents à la montagne, peuvent réveiller des douleurs dentaires. 

Pharmacie spécial ski

Prévoyez une pharmacie de voyage. N’oubliez pas d’y inclure de quoi soulager les éventuelles blessures musculaires et articulaires: bandage élastique, pommade anti-inflammatoire telle que du Flexium Gel, pack ou bombe de froid… Si vous êtes sujet aux boutons de fièvre, pensez à emporter votre traitement, car le soleil peut favoriser leur apparition. Vous devriez toutefois pouvoir éviter ce désagrément en vous protégeant efficacement avec un stick solaire. Si vous prenez des médicaments, renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour savoir s’ils sont photosensibilisants (provoquant des réactions anormales de la peau au soleil).

 

La tenue idéale contre le froid

Prévoyez au minimum trois couches: un sous-vêtement thermique qui conserve la chaleur et évacue l’humidité, un textile isolant de type polaire et une veste imperméable et coupe-vent. Emportez des chaussettes de ski et des gants pas trop serrés pour ne pas gêner la circulation sanguine. Si vous avez les mains et les pieds toujours froids, prévoyez une fine paire en soie à enfiler par-dessous. Enfin, n’oubliez pas un bon bonnet car nous perdons beaucoup de chaleur par la tête. Cliquez ici pour notre article "Résistez au hiver" !

Protéger sa peau

En montagne, le soleil est beaucoup plus agressif, même par temps gris! Veillez donc à appliquer une protection solaire d’indice élevé sur le visage, le cou, les oreilles et les lèvres avant de sortir et renouvelez toutes les deux heures. Matin et soir, appliquez une crème ultra-nourrissante, telle que la cold cream d’Avène, sur les mains et le visage pour les protéger des agressions extérieures, comme le froid. En effet, celui-ci dessèche la peau et peut provoquer des gerçures.

Et en cas de blessure?

Pour éviter les courbatures, prenez le temps de vous étirer après chaque journée de ski. Vos muscles qui se sont contractés toute la journée ont besoin d’être étendus pour retrouver leur souplesse. Faites une séance de 15 minutes après votre douche, dans une tenue confortable. Étirez surtout les muscles ischio-jambiers (arrière de la cuisse), les bras et les mollets. 

En cas de traumatisme musculaire (contusion, voire déchirure, ou claquage…) ou articulaire (comme une entorse), pensez à la méthode GREC (glace, repos, élévation et compression), afin de réduire l’inflammation et le gonflement. Appliquez du froid, par exemple avec un cold pack, reposez le membre, maintenez-le plus haut que le reste du corps et entourez-le d’un bandage élastique. Et bien sûr, consultez un médecin de la station.

Tags: 

Laisser un commentaire

Javascript doit être activé pour utiliser ce formulaire.