Chute de cheveux: quelles solutions?

chute cheveux

Vos cheveux tombent comme les feuilles d’un arbre? Pas de panique, une chute saisonnière est fréquente en automne. À quoi est-ce dû? Quand faut-il s’inquiéter? Nous faisons le point.

Cycle de vie

Vous retrouvez continuellement des cheveux sur votre brosse ou dans votre douche? C’est tout à fait normal! Nous possédons 100.000 cheveux en moyenne. Chaque cheveu a un cycle de vie et finit par tomber. Nous perdons tous environ 50 à 100 cheveux par jour. Au début de l’automne, cette chute de cheveux peut être accrue. En été, les rayons solaires augmentent la sécrétion d’hormones favorisant la croissance des cheveux. Lorsque la lumière se raréfie, la tendance s’inverse et les cheveux tombent. Mais ce phénomène s’estompe après 4 à 6 semaines.

Est-ce normal?

On ne parle de chute de cheveux anormale que lorsqu’on perd plus de 100 cheveux par jour et très anormale à partir de 200 ou 300 cheveux par jour. Un bon indicateur d’une chute de cheveux anormalement élevée est le fait que vous en retrouviez souvent sur votre oreiller ou sur vos épaules. Outre le changement de saison, il existe de nombreuses causes possibles:

  • une période de stress ou de fatigue intense,
  • une perte de poids importante,
  • des problèmes de thyroïde,
  • la prise de certains médicaments,
  • des traitements capillaires agressifs: colorations à répétition, lissages, coiffures qui tirent trop les cheveux (tresses, nattes, chignons très serrés…),
  • une carence (en fer, zinc, vitamine B, acides aminés…). 

L’influence des hormones

Les hormones ont également un impact sur le cycle des cheveux et peuvent expliquer certaines pertes de cheveux:

  • un changement de contraception, notamment la pose d’un stérilet hormonal;
  • l’accouchement ou l’arrêt de l’allaitement: 3 mois après, il se peut que vous expérimentiez une chute de cheveux qui peut paraitre impressionnante. Il s’agit en fait simplement de la chute normale des cheveux que vous n’avez pas perdus pendant votre grossesse car vous sécrétiez plus d’œstrogènes que d’habitude. Ces hormones féminines favorisent en effet la pousse des cheveux. Il est aussi important de vérifier que vous ne souffrez pas d’une carence en fer, fréquente à ce moment-là;
  • à la ménopause, le niveau d’œstrogènes diminue aussi brutalement, ce qui provoque une chute de cheveux chez une femme sur trois environ. Dans ce cas, la prise d’un traitement hormonal peut aider;
  • l’alopécie androgénétique touche 1 femme sur 5 après 40 ans. Il s’agit d’une sensibilité accrue du follicule pileux aux androgènes, des hormones masculines que les femmes produisent aussi en petite quantité. Dans ce cas, la prise d’une pilule plus dosée en œstrogènes peut aider.

    C’est le même phénomène qui explique que certains hommes souffrent de calvitie. Elle est due à une sensibilité accrue de leurs follicules pileux aux androgènes, sensibilité d’origine génétique.

Perte de cheveux en plaques

Si vous perdez vos cheveux en plaques, consultez sans tarder un dermatologue. Cela peut être dû à un champignon (la teigne) ou encore à une maladie auto-immune appelée pelade. Ses causes restent mystérieuses mais elle peut provoquer une chute très rapide de tous les cheveux et les poils.

Quelles solutions?

Dans un premier temps, vous pouvez commencer par prendre un complément alimentaire pour les cheveux. Riche en oligo-éléments, vitamines et acides aminés, il vise à ralentir la chute des cheveux et à favoriser leur repousse. Il existe aussi des lotions à appliquer sur le cuir chevelu pour renforcer les cheveux qui repoussent. Armez-vous de patience. Vous ne verrez un effet des traitements qu’à partir de 8 à 12 semaines. Si vous ne voyez pas d’amélioration, prenez rendez-vous chez un dermatologue pour faire le point.

Des cheveux abîmés après l’été

En automne, nos cheveux ont tendance à être plus secs, cassants et ternes. En cause: une exposition importante pendant l’été aux UV, au chlore, au sel, ainsi que des lavages plus fréquents. Ensuite, le froid, le vent, la pluie et le chauffage n’améliorent pas la situation. C’est pourquoi il faut les chouchouter:

  • coupez vos pointes abîmées, pour redonner du peps à votre coiffure;
  • évitez les gels et la laque, qui ont tendance à agresser les cheveux déjà fragilisés;
  • appliquez un masque régénérant.

Les tips de notre expert

Quelques bons gestes peuvent aider à réduire la chute des cheveux et les renforcer:

  • faites le plein de vitamines en mangeant varié, avec des fruits et légumes de saison pour éviter les carences. Vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires;
  • évitez les longues périodes de stress et de fatigue intense;
  • massez régulièrement votre cuir chevelu, pour stimuler la circulation sanguine et assurer l’irrigation du cuir chevelu;
  • arrêtez le tabac qui, en abîmant les vaisseaux sanguins, réduit l’irrigation du cuir chevelu;
  • utilisez des produits capillaires doux, de préférence sans silicone.

Laisser un commentaire

Javascript doit être activé pour utiliser ce formulaire.