Arrêter de fumer… sans grossir

Arrêter de fumer sans grossir

La nouvelle année est arrivée, c’est l’heure des bonnes résolutions… Pas question que la crainte de grossir ne vienne entraver votre volonté d’arrêter de fumer!

Arrêt du tabac et prise de poids: pourquoi?

  • Un fumeur est en sous-poids par rapport à un non-fumeur, à cause de la nicotine. Celle-ci inhibe la sécrétion d’insuline et limite donc la fabrication de masse grasse. Elle favorise l’utilisation des réserves adipeuses, ces graisses stockées dans l’organisme, et elle diminue l’appétit du fumeur.
  • La nicotine bloque les envies de sucre chez le fumeur.
  • La cigarette a valeur de réconfort; grignoter devient une alternative consolante.
  • La cigarette remplit les journées; manger devient une occupation parmi d’autres.

Prendre conscience de ces mécanismes est déjà un pas de géant sur le chemin du sevrage!

Faites du sport

Fumer engendre une dépense énergétique moyenne de 200 kcal/jour. Comment la compenser? En faisant du sport, pardi! L’activité physique diminue les symptômes de sevrage et l’envie de fumer, aide à prévenir la prise de poids et réduit l’anxiété, l’irritabilité et la tendance dépressive parfois provoquées par le sevrage. Choisissez une discipline qui vous éclate ou vous fait du bien. La méditation est aussi une bonne manière de se recentrer pour accepter et repousser les pulsions.

Évitez le grignotage

Arrêter de grignoter? Facile à dire lorsqu’on sait que les envies de sucre sont plus importantes après l’arrêt de la cigarette! Mais pour éviter de se ruer sur la nourriture, voici quelques trucs et astuces:

  • buvez un grand verre d’eau froide à la place d’une cigarette: l’envie de fumer et de grignoter passera;
  • mangez des fruits secs au lieu d’aliments bourrés de sucre;
  • cuisinez: le temps de préparer à manger, votre esprit sera occupé et ne pensera plus à la cigarette.

Faites-vous aider

Les études l’ont démontré: l’arrêt tabagique avec un tabacologue fonctionne mieux à court et long termes que l’arrêt tabagique seul. Un professionnel trouve toujours des solutions adaptées à votre cas précis. Si vous êtes sujet(te) à des prises de poids régulières, sachez qu’il existe des nutritionnistes spécialisés en tabacologie. Demandez aussi conseil à votre pharmacien qui peut vous accompagner dans un éventuel traitement de substitution nicotinique. Objectif: un sevrage en douceur jusqu’à l’arrêt total de la nicotine. Vous êtes plutôt branché(e) «technologies»? Suivez notre programme de coaching pour arrêter de fumer ou lancez ce challenge à un ami. À deux, c’est toujours mieux!

 

arrêtez de fumer

Laisser un commentaire

Javascript doit être activé pour utiliser ce formulaire.